C’est l’un des 2 ou 3 noms qui revient automatiquement si l’on demande d’évoquer des constructeurs de disques durs. Et l’histoire de Seagate Technology a débuté en 1979, avec Alan Shugart et Finis Conner. Le premier nommé n’est, ni plus ni moins, que l’inventeur du Floppy Disk. Mis à l’écart de Shugart Associates, il décide donc, avec son compère, de créer Shugart Technology, qui deviendra Seagate Technology en 1979.

Depuis son siège social à Scotts Valley, en Californie, la société sera un élément majeur du développement du disque dur, dans le monde.

La société sera ainsi la première à sortir un disque dur au format de 51/4” avec sa référence ST-506. Elle va absorber, au fil des années, nombre de ses concurrents. Maxtor en 2005, sous forme de fusion, Maxtor entrant alors dans 16% du capital, le département disques durs de Samsung en 2011, LaCie en 2012 et SandForce en 2014.

Bien implanté aux USA, par une présence d’un secteur Recherche et Développement dans la Silicon Valley, ainsi que d’entrepôts, mais aussi en Pennsylvanie, dans le Colorado et dans le Minnesota, Seagate détient également des bureaux et des usines en Irlande du Nord, en Chine, en Malaisie et en Thaïlande.

Seagate propose toute une gamme de disques durs internes pour les ordinateurs et détient près de la moitié des parts de marché, depuis son rachat de Maxtor. Des modèles 3,5 pouces et 2,5 pouces, des HDD et des SSD, et des capacités de 320 Go à 10 Go pouvant convenir aussi bien à des ordinateurs pour les particuliers, modèles tours ou portables, qu’à des professionnels ou encore pour équiper des serveurs.

Abonnement à la newsletter